À propos

Sur les terres du rugby, le football veut sa part du gâteau

C’est bien connu, le cœur de Clermont-Ferrand et de ses alentours bat pour le rugby. Avec l’ASM, en tête de file, mais également le CA Brive et le Stade Aurillacois, c’est bien le ballon ovale qui domine dans ce coin de la France. Finalement, c’est une des seules zones de l’Hexagone avec, le Pays Basque où le rugby règne sur le football. Alors il est intéressant de s’interroger sur le pourquoi du comment et de se pencher sur ce phénomène. Et donc plus particulièrement à Clermont et ses environs où le rugby résiste à l’hégémonie du football.

Mon étude, va porter sur le travail effectué par les clubs de football pour se faire une place, tant bien que mal, face à l’ogre rugby. Du Clermont Foot à l’Etoile Sportive des aiglons brivistes, en passant par le Football Club Aurillac-Arpajon, comment fait-on pour exister sur les terres du rugby ?

Alors que le football et le rugby, sports collectifs, les plus populaires en France, se livrent une petite guerre sur fond de valeurs et d’intérêt, y’a-t-il une réelle possibilité de cohabitation pour deux clubs de ces disciplines dans une même ville ? Des exemples existent et permettent d’affirmer que oui. Cependant, il semble que le désintérêt et le mépris pour le football soient si forts dans cette partie de la France que la messe semble d’ores et déjà dîtes.

Pour autant, cela n’empêche pas ces clubs mal aimés de se battre, corps et âmes, pour être reconnus et susciter de l’intérêt. Comment s’y prennent-ils, par quels moyens, ces objectifs sont-ils atteignables ?

Ce blog a pour but de montrer les efforts visant à populariser le football dans une région qui semble le rejeter et de mettre en lumière les raisons de cette brouille pour le football dans ce coin de France où il est roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *