©Richard Brunel
Puy-de-Dôme

Franck Honorat (1/2) : « Retrouver la Ligue 1 c’est magnifique mais on veut toujours plus dans la vie »

C’est déjà officiel, Franck Honorat sera Stéphanois la saison prochaine*, mais cette année il porte les couleurs du Clermont Foot, une situation pas forcément évidente. Entre impatience et ambition, l’ancien Niçois juge ce cas de figure bénéfique pour toutes les parties.

C’est compliqué de vous battre pour le Clermont Foot en sachant que vous allez partir la saison prochaine ?
Franck Honorat : « Non pas spécialement. J’ai discuté avec le coach, le groupe est bon, on est devenu des amis et ça nous pousse à nous battre pour faire le meilleur résultat possible. Après personnellement, j’ai des envies et des objectifs pour cette saison. L’année prochaine, je veux arriver prêt aussi bien mentalement que physiquement, dans ma tête c’est clair, il faudra que je fasse une grande saison. »

Ça ne vous arrive pas d’avoir des difficultés à vous motiver ?
FH : « C’est sûr que quand on signe on est content, on se dit « tout est beau, tout est magnifique », mais très vite il faut se remettre les idées en place, se battre pour être performant et être le meilleur possible. J’ai l’objectif de continuer sur ma bonne deuxième partie de saison dernière.

Vous êtes régulièrement en contact avec Sainté ?
FH : « Oui je les ai souvent au téléphone, après chaque match on s’appelle pour savoir comment ça s’est passé, on fait des bilans. Ils viennent souvent au match, à Clermont, comme ce n’est pas très loin. »

C’est gratifiant pour vous, ça vous permet de sentir que vous faites déjà parti du projet ASSE ?
FH : « Oui c’est important, je vois que ce n’est pas juste une signature et après on ne s’intéresse plus à moi. Je sens qu’ils me suivent donc ça me donne encore plus envie de me donner à fond et d’arriver dans les meilleures dispositions la saison prochaine. »

Retrouver la Ligue 1 après l’avoir quitté, c’est un aboutissement pour vous ou vous avez des objectifs encore plus élevés ?
FH : « C’était un objectif, j’y suis parvenu donc c’est quelque chose de magnifique mais on veut toujours plus dans la vie. Chaque année je voudrai plus et pourquoi pas partir dans un club encore plus grand. Chaque chose en son temps mais c’est important de toujours se donner des objectifs, c’est comme ça qu’on avance. »

Vous êtes un peu anxieux à l’idée de retrouver la Ligue 1, le fait que le niveau soit plus élevé ça vous inquiète ?
FH : « Non ça va parce que lorsque l’on joue des matchs contre des équipes de Ligue 1 en coupes, on se dit qu’il n’y a pas un si grand écart par rapport à certains joueurs. Je me dis que ça peut le faire, mais c’est sûr que niveau intensité et qualités techniques, c’est vraiment un niveau au-dessus et aussi sur la concentration. En Ligue 1, si tu perds un ballon tu le payes cash alors qu’en Ligue 2 tu peux en perdre trois ou quatre sans conséquence. »

La suite de l’entretien : Franck Honorat : « A Saint-Etienne, les supporters c’est de la folie »

*L’entretien a eu lieu en janvier 2019 alors que Franck Honorat était encore joueur du Clermont Foot

©Richard Brunel

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *